Bernard Ferrand, un esprit fertile

Bernard Ferrand, un esprit fertile

Une des caractéristiques immédiates de Bernard Ferrand était certainement sa voix. Sa voix si reconnaissable qui résonnait au service de discours écrits d’une plume toujours alerte, parfois incisive et captait l’attention des assemblées auxquelles il assistait.

Le timbre, le phrasé de cette voix reconnaissable entre toutes portaient avec conviction les idées que défendait Bernard Ferrand, idées dont beaucoup avaient germé dans son esprit fertile.

Ainsi celui qui fut Président du Syndicat des Eleveurs du printemps 2007 au printemps 2011, à la tête de l’association des éleveurs du centre-est pendant des années, et présidât aux destinées de la société des courses de Vichy (la liste est non exhaustive) aura marqué son temps par des concepts novateurs dont l’intérêt et l’importance ne se démentent pas, aujourd’hui encore. Nous n’en citerons ici que deux qui portent son empreinte jointe à cellesd’autres membres éminents de l’institution : la Grande Semaine de Vichy dont il a été l’instigateur et le Défi du Galop dont il a été un des fondateurs. Sans sa détermination ces deux grandes idées n’auraient pas vu le jour.

Il avait certes laissé la place à d’autres équipes mais gardait sur ses « produits » un œil très attentif.

Autres produits sur lesquels il veillait, ceux de son élevage, à Vassy. Dernier Croisé (gagnant du Crown Royal American Turf Gr.3), Bandito Conti (vainqueur du Prix The Fellow Gr.3) ou James de Vassy (3ème du Coral Cup Hurdle Gr.3) ne sont que quelques-uns des nombreux gagnants qui ont vu le jour sur ses terres du centre-est où sa passion pour l’élevage n’a jamais failli.

A son épouse et ses enfants, le Président, le Comité et l’équipe de la Fédération des Eleveurs du Galop présentent leurs plus sincères condoléances.

Adhésion : Rejoignez la Fédération des Eleveurs du Galop

Des infos en avant-première, des conseils, des services, la newsletter, les petites annonces...

TOP
TOP